14/05/2008

Mes cartes postales (6)

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj4 avril 2008 lavande sauvage - Lavandula Stoechas -
62 lavande sauvage - Lavandula Stoechas -
4 avril 2008

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj10 avril 2008 La moutarde des champs
63 La moutarde des champs
10 avril 2008

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj10 avril 2008 La Queue de lièvre - Lagurus ovatus -
64 La Queue de lièvre - Lagurus ovatus -
10 avril 2008

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj10 avril 2008 Muscari a toupet - Muscari comosum -
65 Muscari a toupet - Muscari comosum -
10 avril 2008

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj12 avril 2008 pois de senteur sauvage - lathyrus rotundifolius -
66 pois de senteur sauvage - lathyrus rotundifolius -
12 avril 2008

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj9 avril 2008 088 (25)
67 .................????????????? si vous avez une idée :)
09 avril 2008

13/05/2008

Mes cartes postales (2)


etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj
9 avril 2008 chardon de marie Silybum marianum
60-chardon-Marie - Silybum marianum -

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj

9 avril 2008 chardon de marie -Silybum marianum-
61 chardon-Marie - Silybum marianum -

Nom latin :
Silybum marianum
Famille : Asteraceae (Astéracées) 
Constituants : > flavonoïdes (silymarine)
      > phytostérols
Parties utilisées : fruits
Nom allemand : Mariendistel, Frauendistel 
Nom italien : Cardio mariano 
Nom anglais : Marian thistle 

Chardon-Marie ou Chardon de Notre Dame, artichaut sauvage :
Plante Médicinale protectrice du foie (hépatoprotectrice) indiquée lors de troubles du foie et de la digestion, se présente souvent sous forme de goutte ou en capsule.

Il est fréquent en Europe dans les fossés et les terrains non cultivés. Ses feuilles, qui sont la partie découpées et épineuses portent des nervures blanchâtres. Ses fleurs sont rose violacées.

Utilisations :
On utilise les feuilles. Par la silimarine qu’il contient le chardon-marie draine, protège et régénère le foie.On l’apprécie dans tous les troubles d’origine hépatique (séquelles d’hepatite etc...) Il stimule également la digestion. C’est aussi un dépuratif.
Il a une action anti-allergique et tonique (fatigue, manque d’entrain).

EFFETS / INDICATIONS

Effets :

> Hépatoprotecteur (effet dû à la silymarine), draineur hépatique, cholagogue
Indications :
 > Problèmes de foie (insuffisance hépatique, atteintes hépatiques, cirrhose, cirrhose alcoolique), alcoolisme, calculs biliaires, dyspepsie, mal de ventre.

EFFETS SECONDAIRES / CONTRE-INDICATION / INTERACTIONS

Effets secondaires :
risque de vomissement à haute dose,... veuillez lire la notice d'emballage
Contre-indication : grossesse surtout à haute dose car risque de vomissement, veuillez lire la notice d'emballage
Interaction :
aucune connue

NOMS DE MEDICAMENTS  

différentes préparations, demandez conseil dans votre pharmacie.

SOUS QUELLE FORME ?
En pharmacie en vente principalement sous forme de gouttes ou en capsule.
Il est également possible d'utiliser environ 5 g de fruits broyé du chardon Marie pour une tasse, verser de l'eau bouillante et laisser *infuser. Vous obtenez alors une tisane efficace contre la dyspepsie.

préparations de tisanes
Il est recommandé dans la préparation de tisanes de laisser infuser suffisamment longtemps, soit environ 10 minutes, afin d'obtenir une dose efficace de substances actives.

AVIS DE CREAPHARMA
> Plante très intéressante pour soigner certaines intoxications ou excès alimentaires (y.c. alcool), par exemple après une fête ou en cas de mal de ventre dû à un problème de foie.
Parlez-en à votre pharmacien pour obtenir le remède le plus approprié à base de cette plante.
Il a été prouvé par de nombreuses études que la silymarine (constituant du chardon Marie) aurait un rôle efficace contre les intoxications par divers produits nocifs et dans les troubles du foie.

Photos prises le 9 avril 2008

Mes cartes postales (2)

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj

4 avril 2008 Argyranthemum maderense avec une Apis mellifera mellifera
58 Argyranthemum maderense & une abeille noire -Apis mellifera mellifera-(abeille à miel de la famille des apidès)

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj

4 avril 2008 Argyranthemum maderense et coquelicot Papaver rhoeas
59 Argyranthemum maderense et coquelicot Papaver rhoeas

aucun trucage, elles ont poussées ainsi, l'une dans l'autre !!!

Le coquelicot (Papaver rhoeas), appelé aussi ponceau, pavot coquelicot ou encore pavot rouge, est une plante dicotylédone de la famille des Papavéracées, ou pavots.

Le coquelicot a été associé au XXe siècle, en particulier dans les pays du Commonwealth (Royaume-Uni, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande…) au souvenir des combattants, et tout spécialement des soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale. Cette allégorie du coquelicot découle d'un poème datant du printemps 1915, écrit par le lieutenant-colonel John McCrae, un médecin du Corps de santé royal canadien qui fut témoin de la terrible seconde bataille d'Ypres. Il s'intitule "In Flanders Fields" (""Au champ d'honneur"). Les coquelicots fleurissaient dans les pires champs de bataille de la Somme et des Flandres, et leur couleur rouge est un symbole approprié pour le bain de sang de la guerre de tranchées. C'est une Française, Madame E. Guérin, qui proposa au maréchal britannique Douglas Haig, que les femmes et les enfants des régions dévastées de France produisent des coquelicots afin de recueillir des fonds pour venir en aide aux gueules cassées. En novembre 1921, les premiers coquelicots furent distribués. La tradition se poursuit depuis.

Le coquelicot c'est aussi cette fleur sauvage de couleur rouge et noire qui flétrit dès qu'on l'arrache à sa liberté...

Depuis l'antiquité cette plante est utilisée à des fins médicinales et culinaires,
les Grecs et les Romains ajoutaient les jeunes feuilles aux salades et les graines servaient de condiment.

De nos jours les graines servent à saupoudrer les pains et les gâteaux.
Ses pétales au goût de noisettes, peuvent décorer les plats, et se dégustent en gelées, une fois séchée, elles servent pour les infusions et les tisanes.
Le pigment rouge contenu dans ses pétales, sert à colorer des vins et certains fromages.

A la Renaissance, le coquelicot était le remède spécifique de la pleurésie.
Il a des effets narcotiques légers dus aux alcaloïdes qu'il contient, c'est aussi un sédatif doux utilisé
pour les troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte, il a des propriétés antitussifs, c'est aussi un adoucissant des muqueuses,
il est préconisé pour les crises d'asthmes car il facilite la respiration et apaise les spasmes.

Sachez que cette plante fait partie des espèces en voie de disparition, du fait de l'utilisation de pesticides
une façon simple de lui donner un coup de pouce c'est de l aider à disperser ses graines un peu plus loin.



Photos prises le 4 avril 2008

Mes cartes postales (3)

LE CISTE

En médecine et parfumerie :

On extrait une huile essentielle (ladanum) des feuilles du ciste espagnol : cistus ladaniferus.

On l'utilise en parfumerie et en cosmétologie contre les rides et comme cicatrisant.

 

CI-DESSOUS :

2 espèces de cistes (Messugo)


Cistus albidus, aux belles fleurs violettes (ciste cotonneux, en raison de feuilles très velues) et le ciste à feuilles de sauge (Cistus salviifolius) aux fleurs blanches.

Ne pas confondre ce dernier avec le ciste de Montpellier qui possède des feuilles allongées.

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj

LE CISTE Cistus salviifolius le 9 avril 2008 (3)

55 Le ciste - Cistus salviifolius -

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj

LE CISTE Cistus salviifolius le 9 avril 2008 (4)

56 Le ciste - Cistus salviifolius -

etoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rjetoiles7kd2rj
LE CISTE Cistus albidus le 9 avril 2008 (5)

57 Le ciste - Cistus albidus -

Ici, ces arbustes sont partout dans les plaines, c'est vraiment magnifique, magique à voir !
La nature nous offre là, un très beau cadeau. 

Avez-vous remarqué les pétales du ciste albidus? Elles sont toutes froissées sans aucune exception... perfectionniste comme je suis, l'envie de passer un coup de fer me démange ;)

Nous attendrons le bon moment pour aller en déraciner quelques uns et les replanter chez nous.

Photos prises le 9 avril 2008

04/05/2008

Propriétés médicinales des plantes (vocabulaire)


La plaine derrière chez nous le 9 avril 2008, oliviers, coquelicots, pins...

La plaine derriere chez nous

 

Propriétés médicinales des plantes (vocabulaire)

hlios


Phytothérapie
:
Traitement des maladies par les plantes.

Les substances qui peuvent être extraites des plantes sont
:

Le chicotin(de socotrin, nom d'un aloès de Socotara) Suc amer extrait de certaines plantes comme l'aloès, la coloquinte, le pissenlit,...
Le latexLiquide blanc ou jaune secrété par certains végétaux (hévéa, laitue, chélidoine,...)
La sèveLiquide circulant dans les différentes parties d'un végétal.
Le sucLiquide organique pouvant être extrait d'un tissu végétal.

Les différentes modes de préparations sont :

L'alcoolatureSoit ajouter le suc obtenu en pressant une plante dans le même poids d'alcool à 90° ; soit laisser macérer la plante pendant quelques jours dans la même solution, puis filtrer et conserver dans des flacons en verre foncé.
Les alcoolatures se prennent en gouttes.
Le bainAjouter à l'eau du bain une décoction ou une infusion préparée à partir de 500 grammes de plantes sèches dans 2 ou 3 litres d'eau.
Le cataplasmeMédicaments à usage externe obtenu soit en dissolvant une farine dans un liquide, soit en appliquant un végétal entier, soit en écrasant un végétal pour obtenir la consistance d'une pâte fluide.
Le collutoireMédicament antiseptique destiné à agir dans la gorge.
Le collyreMédicament destiné aux yeux. Il s'agit d'une préparation obtenue à base d'eau bouillie et filtrée et de plantes. Le collyre s'utilise en goutte à goutte.
La décoctionCette préparation consiste à verser dans de l'eau froide une certaine quantité de produit médicinale et à faire bouillir le tout durant un temps déterminé. La durée d'ébullition est en principe de 15 à 20 minutes s'il s'agit de fleurs ou d'herbes, de 30 à 40 minutes s'il s'agit de racines ou d'écorces.
L'emplatrePâte médicamenteuse à usage externe mélée à une substance grasse ou résineuse permettant une meilleure application.
L'essenceComposé liquide volatil et odorant tiré de certaines plantes aromatiques.
La teinture (ou teinture alcoolique ou alcoolé)On appelle teinture, les solutions obtenues en laissant une certaine quantité de produit desséché au contact d'un liquide solvant qui peut être de l'eau, de l'alcool, de l'ether ou du vinaigre.
Le vin médicalVin dans lequel ont été dissous les principes actifs d'un produit ; la macération se fait dans du vin rouge si les propriétés du produit sont astringentes, blanc lorsque celles-ci sont diurétiques.
La mixtureAssociation de plantes dont les vertus sont analogues ou complémentaires. En préparant une mixture, on commence par la plante spécifiquement apte à soigner la maladie, suivie par une autre qui a des propriétés plus génériques et qui renforce les effets de la première, puis enfin une plante diurétique, sudorifique ou dépurative qui élimine les toxines présentes dans l'organisme.

Les propriétés des substances extraites des plantes sont :

Abortifqui provoque un avortement.
Analgésiquequi abolit la sensibilité à la douleur.
Antibiotiquequi empêche le développement de micro-organismes.
Antirhumatismalqui soulage les rhumatismes.
Antiscorbutiquequi s'oppose au développement du scorbut.
Antispasmodiquequi réduit les contractions musculaires, les crampes, qui calme le système nerveux.
Apéritifqui ouvre et stimule l'appétit.
Astringentqui résserre et raffermit les tissus.
Béchiquequi calme la toux.
Cardiotoniquequi augmente la tonicité du coeur.
Carminatifqui résorbe les gaz intestinaux.
Cholagoguequi favorise la sécrétion biliaire.
Dépuratifqui purifie l'organisme, qui élimine les toxines.
Digestifqui facilite la digestion.
Diurétiquequi favorise l'élimination de l'urine.
Emétiquequi provoque des vomissement.
Emollientqui calme les inflammations des tissus.
Expectorantqui calme la toux, favorise l'expulsion des sécrétions bronchiques.
Fébrifugequi enraye la fièvre.
Hémostatiquequi arrête l'écoulement du sang.
Laxatifqui purge légèrement.
Narcotiquequi engourdit la sensibilité.
Purgatifqui stimule les évacuations intestinales.
Résolutifqui provoque la fonte des engorgements.
Révulsifqui provoque un afflux sanguin à l'endroit où la plante est appliquée.
Stomachiquequi favorise la digestion.
Sudorifiquequi active la transpiration.
Toniquequi fortifie et stimule les forces de l'organisme.
Vermifugequi provoque l'expulsion des vers intestinaux.
Vésicantqui provoque des ampoules sur la peau.
VulnéraireSe dit des médicaments propres à guerir une blessure, favoriser la cicatrisation, ou que l'on administre après un traumatisme.